Un poème pour vous donner un aperçu

A l’amour sous estimé

 

 Souvent l’amour est là, nous ne le voyons pas,

 Mais il est bien présent, plus fort que le trépas,

 Je m’en vais vous conter, l’histoire si banale,

 D’un amour très puissant, avant la mort finale.

 

 L’écolier de retour, insouciant et très gai,

 Le mourant l’attendait, oreilles aux aguets,

 Repoussant son départ, de deux heures au moins,

 Pour la dernière fois, voir l’aimé comme soins.

 

 L’écolier de retour, insouciant et très gai,

 Entra dans cette pièce, et c’est la fin du guet,

 Le regard qu’il reçut, fut si doux et si fort,

 

 Qu’il fut bouleversé, savourant ce don d’or,

 Le mourant s’éteignit, d’un air vraiment serein,

 Et l’écolier pleura, sa patte dans la main.

 

Pour en voir plus : Mon blog de poésie 

 

Commentaires (2)

1. feuilllle 04/04/2008

j'aime beaucoup, beaucoup " l'amour sous-estimé"
(relu plusieurs fois)

2. JeParlePas 19/08/2008

c'est bien comme idée de service à rendre

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site